Les victimes ne sont pas suffisamment informées

Valérie Gérard, avocate de l’association Life4Brussels était l’invitée de Catarina Letor dans LN Midi.

Valérie Gérard est revenue sur les difficultés entourant la prise en charge des victimes des attentats, soulignant le manque d’information et le peu d’avancée par rapport à cette question. « Beaucoup de victimes ne sont pas conscientes de leurs droits, et c’est problématique car ces droits doivent être exercés dans délais qui vont arriver à échéance » explique l’avocate.

Elle a ensuite évoqué la situation difficile des victimes étrangères non-résidentes, qui ne disposent pas de toutes les informations relatives à leurs droits, mais quand c’est le cas sont appelées à poursuivre leurs démarches en Belgique. « Ce sont des situations très compliquées. L’une des membres de notre association vit aux Etats-Unis et éprouve des difficultés à se reconstruire. Elle n’a pas envie de revenir sur le territoire belge ».
voir l’article sur le site LN Midi